Tag Archive


actionnaire Alicante Andalousie art attentat Baléares Barcelone Canaries Catalogne catholique chômage crise culture Don Quichotte Espagne Espagnol ETA Evenements explosion fashion femme Festival film football France fête gouvernement hôpital immigration jeune Madrid Majorque Manifestation mode pape Pays Basque police Santé Terrorisme Tourisme Valence État francais égalité église élève

Attentat manqué à la voiture piégée dans le nord de l’Espagne

Un attentat manqué à la voiture piégée, imputé aux séparatistes basques de l’ETA, a été perpétré dimanche soir à Logrono dans le nord de l’Espagne, à proximité de la provence basque de la Navarre, a annoncé lundi le ministère espagnol de l’intérieur. La voiture qui contenait près de 80kg d’explosifs était garée devant un bâtiment du ministère de la Défense et l’explosion était programmée pour dimanche soir. La police a bouclé le périmètre autour de l’immeuble après avoir reçu un appel anonyme émis du Pays Basque. Vers 23h30, le détonateur a sauté, mais n’a pas fait exploser la charge principale, qui a été neutralisée pendant près de huit heures par les démineurs. Le président du gouvernement de la région autonome de La Rioja dont Logrono est la capitale, a accusé l’organisation séparatiste clandestine ETA en soulignant que cette explosion aurait pu provoqué une véritable « catastrophe ».

140 kg d’explosifs saisis

La police espagnole a saisi des explosifs et une arme à feu samedi lors de raids contre l’organisation séparatiste basque ETA. Plus de 140kg d’explosifs et un revolver ont été découverts dans six appartements des provinces basques de Navarre et Guipuzcoa, selon un communiqué du ministère de l’intérieur. Les forces de l’ordre sont en état d’alerte depuis mercredi avec l’arrestation de huit suspects au Pays Basque espagnol. Trente kilo d’explosifs et de détonateurs avaient été également saisis. Vendredi, le juge antiterroriste Baltasar Garzon a ordonné l’interdiction d’un rassemblement au cours duquel un nouveau parti séparatiste basque devait être dévoilé. Le magistrat a estimé qu’il était trop proche de Batusana, mouvement indépendandiste illégal en Espagne depuis 2003, en raison de ses liens avec l’ETA.